Elements de concordance (1ère partie)

Nicolas Poussin, les Bergers d'Arcadie

Beaucoup de lecteurs de mon livre « Je connais un endroit où il n’y a rien au-dessus » me demandent si la théorie que j’ai développée a été confirmée depuis sa sortie en 2008. Aussi je vous propose de retrouver sur ce blog des éléments qui valident mon travail de recherche.

Quelques mois après la sortie du livre, un chercheur Belge, Daniel Berlemont, m’a fait l’honneur de se rendre sur le lieu définit par le point GPS que je propose.

Il y a découvert une sculpture naturelle dans la roche et a immédiatement fait le rapprochement avec celle représentée dans la Fresque de l’église de Rennes-le-Château.

Entrée de la grotte

Quelque mois auparavant un chercheur et photographe reconnu, Jean Brunelin, avait eu la générosité de publier des clichés de grande qualité de détails de cette fresque, associé à Jean Pierre Garcia, site internet. Un de ces clichés représente la tête d’un animal que nous qualifierions de « préhistorique », car il ne correspond à aucune espèce connue.

Tête peinte sur la Fresque

En reprenant l’étude sur le tableau de Poussin « Les Bergers d’Arcadie », je me suis aperçu que cette tête d’animal était également représentée en bas du tableau, et semblait nous indiquer une des deux entrées de la cache, représentés par deux tâches noires.

Une visite au musée du Louvre afin de visualiser de très près le tableau m’a confirmé cette hypothèse.

Ainsi la théorie qui se dessine est la suivante, Poussin a peint les Bergers d’Arcadie en superposant trois représentations. La première décrit le lieu au centre de sommets facilement identifiables, la seconde représente une carte de Rennes-les-Bains et des alentours proches, la troisième représente un alignement de rochers caractéristiques, et l’entrée d’une grotte représentée par une tâche noire.

Les éléments qui lui ont été emmenés pour peindre ce tableau à Rome contiennent une tête sculptée naturellement au dessus d’une des entrées de la cache.

Vous pouvez retrouver une présentation succincte de ma théorie ici

bas partie basse du tableau

Publicités
Catégories : Théories de localisation du trésor | Étiquettes : , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Elements de concordance (1ère partie)

  1. pipeau

    …. et donc ?
    Si le « trésor » était seulement à quelques coups de pioche de cette cache, vous ne pensez pas qu’il serait déjà déterré..??
    Et par dessous tout, pensez vous sérieusement que l’Inquisition n’aie pas été informée de ce trésor.
    Allons, un peu de sérieux…

    • Cher Monsieur Pipeau…

      Je ne crois pas que vous ayez bien compris le sens du blog, il s’agit juste d’une réflexion à partir d’une évidence. Nous savons que les cathares de Montségur possédaient plusieurs bibles Cathares. J’ai seulement fait la route qui correspondait peut être à celle des quatre évadés du château de Montségur en sauvant ces bibles, vers Usson. Le lien avec Rennes le Château est sans doute complètement illusoire, ce n’est qu’un clin d’oeil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :