Second jour

La route empruntée depuis Montaillou, en forte montée, a peut-être été celle qui passe par le col du Pichaca, puis du Col du Balagues, au travers d’une forêt de sapins.

Peut-être est-ce le Roc de Quercourt qui a servi de mire en fin d’ascension. Apparaissent alors la vallée et la forêt d’Embournac en contrebas et disparaît, au nord, le village de Montaillou sur l’autre versant.

Il faut trouver un point d’eau. Le ruisseau de la Coume coule au fond de la vallée, vers le hameau de la Fajole. Peut-être ont-ils dormi proche du lit de ce cours d’eau.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :